30 juillet 2019 0 Commentaire

#2 – EN TOUTE AMITIÉ

#2 - En toute amitie

***

Brève description physique d’Hugo :

36 ans, célibataire, 1m96, yeux marron, tatoué un peu partout, cheveux châtains assez courts, des doigts longs et fins. 23 cm.

***

Comme tous les ans, le 15 juillet, je prends mes 3 semaines de vacances. Comme tous les ans, je pars une quinzaine de jours près de Biarritz. Comme tous les ans, je vais squatter chez l’un de mes meilleurs amis Hugo. Comme tous les ans, nous allons rire, nous amuser, bref, profiter de la vie. Comme tous les ans, nous allons baiser…

15 juillet – 18h : Bagages pliés la veille, je monte dans ma voiture en direction de Biarritz afin de passer quinze jours bien mérités de farniente. GPS mis, ceinture bouclée, let’s go.

Environ 23h : J’arrive enfin chez Hugo. Il m’attend dehors, fumant un joint, un verre de vodka à la main. Je descends de la voiture, Il se dirige vers moi tout content. Nous nous serrons dans les bras de longues minutes. Toujours le même parfum. Un délice cette odeur.

On marche vers l’intérieur de sa maison. Il me propose une petite vodka on the rock accompagné d’un zeste de citron vert, ce que j’accepte volontiers de plus, j’adore ça. Je me dirige vers le bord de la piscine, enlève mes chaussures et décide de plonger mes pieds dans l’eau fraîche. Les vacances peuvent commencer ! J’allume une clope. Hugo s’approche en me tendant le verre, s’installe à coté de moi et dit avec un grand sourire, qui s’avère de plus en plus sexy chaque année qui passe : «Je suis heureux que tu sois enfin là, on va passer deux semaines extra comme toujours ma Cocotte adorée ! Ce soir on reste tranquilles si tu veux, de plus tu dois être fatiguée par ton voyage». Je lui réponds : «Un programme piscine, fous rires, pétards, vodka, sandwiches sera parfait de plus, on a plein de chose à se raconter !».

Hugo sourit et dit : «Oh que oui !». On papote, on se roule un petit joint, on se resserre un petit verre, on se marre bien tous les deux. Il fait chaud dehors, bon l’alcool contribue certainement à faire monter la température… Hugo et moi décidons d’aller chercher mes affaires dans la voiture afin que je puisse ensuite prendre une douche pendant que Monsieur prépare les sandwiches.

23h57 : Je prends ma douche, me sèche puis, comme à mon habitude, étale délicatement mon lait pour le corps, me coiffe rapidement, et dépose quelques gouttes de mon nouveau parfum fabriqué sur mesure dans le cou, au creux de mes seins et à chaque poignet. J’aime sentir bon.

00h22 : Je rejoins Hugo sur la terrasse, il a dressé la table avec des bougies parfumées aux fruits rouges, une bouteille de vin blanc. Il nous serre un verre et déclare pour trinquer : «A nos retrouvailles annuelles ma Belle ! On va bien s’amuser !». La faim commence à se faire ressentir. Nous attaquons les délicieux sandwiches préparés avec soin par mon gentleman bestfriend tout en continuant la narration de nos petites histoires qui se sont déroulées pendant l’année. Le sujet dévie rapidement sur l’un de nos sujets favoris : raconter nos fantaisies que nous appelons entre nous nos «conquêtes du slip». Il commence par me raconter ses aventures avec un certain Pierre. Hugo est bisexuel comme moi. Il enchaîne avec Julia, Nicole, Shirley, Laura et termine sur Eric. Eric alias micro pénis. Un fou rire nous envahit pendant de longues minutes. Et là, je lui sors que j’ai, depuis quelques mois, une liaison périodique avec une certaine Lola, quelques coups de queue par un certain Mathieu, de merveilleux cunnilingus exécutés par un homme marié à une frustrée. Je lui explique que cet homme d’une cinquantaine d’années, plutôt bien gaulé, est un adorateur du broutage de minou. Il adore passer des heures à me bouffer la chatte. Hugo se met à rire et me demande des détails croustillants : «Oh sans déc !!??!! Il lèche bien ? Il te fait jouir ? Vas-y raconte cochonne !». Je lui réponds alors en riant : «Si je te raconte dans les moindres détails, tu risques de me sauter dessus».

On finit de manger, petite clope-café, et comme à notre habitude, bain de minuit ! Je plonge à poil dans la piscine, Hugo en fait autant. Bataille d’eau, coulages, chatouilles bref des vrais gamins.

01h45 : On décide de rentrer et de mater un film pour terminer la soirée tranquilles et posés. Nous nous endormons comme deux loques sur le canapé.

05h21 : Je me réveille, la tête posée sur son torse. Je me lève délicatement afin de ne pas le réveiller. Je me dirige vers la cuisine boire un verre d’eau, me roule un spliff sur la terrasse et le regarde dormir. Une sensation envahit mon bas ventre à chaque fois que j’aperçois les mouvements de sa respiration soulever son t-shirt. J’écrase mon mégot, m’approche doucement de lui. Je commence par frôler ses jambes du bout de mes doigts, ma main droite parcourt son torse, s’invite sous le tissu, pendant que mon autre main commence à malaxer subtilement son sexe par dessus son boxer.

Sa respiration s’accélère légèrement, mes vas-et-viens manuels sont un peu plus soutenus, son t-shirt relevé, ma bouche commence à couvrir sa peau de petits bisous doux. Son corps répond aux signaux envoyés, son pénis se dresse un peu plus chaque seconde qui s’écoule, sa respiration s’accentue d’avantage, il est réveillé mais se laisse faire les yeux fermés. Je finis par lui retirer ses habits afin de voir son corps entièrement nu. Tous ces tatouages j’adore ! Je continue sur ma lancée par une petite masturbation afin de pouvoir mettre le monstre en bouche. Je le suce doucement, m’amuse avec son gland, mes lèvres glissent le long de son membre dur comme du béton. Ses mains viennent appuyer ma tête afin que sa bite s’enfonce plus profond. J’adore sucer sa bite. Mes mains remontent jusqu’à sa bouche, il lèche mes doigts puis me relève. Là, il m’allonge d’une manière sèche sur le dos, écarte mes cuisses et commence à dévorer ma chatte qui s’humidifie encore plus. Il suce mon clito, lèche chacune de mes lèvres, introduit sa langue dans mes trous, son index prend le relais dans mes fesses. C’est bon putain de merde. Il prépare délicieusement mon trou abyssal pour une nouvelle partie de sodomie fantastique tout en continuant son léchage de moule. Il remonte vers ma bouche, m’embrasse et fait glisser sa queue entre mes seins. Ma langue vient léchouiller le bout de son braquemart.

Il me retourne, attrape mes pieds afin de les positionner autour de son cou, mes cuisses collées contre lui, embrasse mes mollets puis, vivement, m’embroche à grand coup de bite. Il entame des vas-et-viens rigoureux et profonds, sort sa queue pour l’enfoncer encore plus profondément. Mon vagin est rempli par son chibre – un régal. Il ressort et masturbe mon clito tout dur à l’aide de son gland, bouffe mes seins, puis se met à genou afin de me remettre quelques coups de langue avant d’y retourner de plus belle. On enchaîne des positions telles que missionnaire, levrette, lotus… Je le repousse puis avale une nouvelle fois son sexe. Je le pompe si fort qu’il me supplie d’arrêter car ne veut pas venir maintenant. Pas avant d’avoir pris mon cul.

Je lui souris. Il respire profondément puis me met en position de levrette, crache dans mon trou du cul, insère sensuellement le bout de son pieux afin de dilater un peu mieux ma rondelle. Au fur et à mesure qu’il enfonce son nœud en moi, je sens un écoulement entre mes cuisses. Ma chatte mouille tellement qu’un mini orgasme se déclenche dans mon bas ventre. Un orgasme vaginal putain ! Le meilleur qui puisse exister pour une nana ! Hugo continue de m’enculer pendant que je jouis, m’encule de plus en plus fort, sa main vient caresser mon clito afin de faire venir un second orgasme. Je jouis de nouveau et là, je l’entends s’abandonner entre mes fesses. Il jouit. Quel festin !…

Il m’allonge de nouveau, son sperme bien chaud dégouline et recouvre ma moule, puis, me dit : «Viens là, je vais te nettoyer». Il se met à bouffer mon garage à bites souillé par sa semence, sa langue se faufile partout, finit par remonter le long de mon corps pour terminer son parcours dans ma bouche nos langues emmêlées. Il me regarde et me dit : «Nous allons vraiment passer quinze jours merveilleux».

Vivement l’année prochaine…

***

Laisser un commentaire

Ohlafemmefontaine |
Pacoejuanita |
Photoscokine |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Smoking2atonce
| Ufortube
| Exibtvcom